« Challenge accepted » comme disent nos amis anglophones ! Un nouveau projet d’Outremer 5X en fibre de lin a officiellement vu le jour lundi 14 juin, 2021, suite à l’annonce de la fondation initiatrice du projet We Explore et sous la houlette du grand coureur au large Roland Jourdain.

 

Ce beau projet est l’heureuse matérialisation d’une première initiative nommée BIOBAT, ayant démarré courant 2020, en collaboration avec Kaïros, un bureau d’étude et de R&D spécialisé en solutions bio-sourcées. L’enjeu principal est d’arriver à réduire l’impact environnemental de notre production : dès la sélection des matières premières et jusqu’à la fin de vie des voiliers.

Le projet permettra de mettre en évidence les comportements des différents matériaux biosourcés, leurs caractéristiques d’un point de vue pratique de mise en œuvre, leurs résistances mécaniques et leurs durées de vie en milieu marin. Suivant les résultats obtenus, le ou les matériaux biosourcés sélectionnés seront intégrés de façon jalonnée à la fabrication de nos catamarans.

C’est donc tout un cheminement qui a conduit à l’idée de concevoir pour la première fois un Outremer 5X, baptisé We Explore, intégrant de la fibre de lin à la place de la fibre de verre : une première dans l’histoire du nautisme pour un bateau de cette envergure (18m28) et intégrant autant de biomatériaux. « Ce projet est la continuité du travail et de l’engagement de toute une équipe afin de limiter notre impact sur l’environnement. Faire mieux avec moins est un challenge permanent où se mêlent chez nous ténacité et humilité » résume Roland.

 

Pourquoi la fibre de lin ? C’est une fibre végétale recyclable, compostable et bénéficiant de propriétés mécaniques proches de la fibre de verre.
« En nous engageant dans ce projet, notre ambition est que ces nouvelles technologies arrivent un jour sur tous les bateaux et permettent d’avoir un impact positif sur notre empreinte carbone. » explique Xavier Desmarest, Co-fondateur du Groupe Grand Large Yachting dont Outremer est la marque phare.

 

Pour quel programme de navigation ? Qui dit grand coureur dit course au large ! L’ambition de Roland Jourdain est donc de participer à la prochaine Route du Rhum 2022, pour montrer qu’il est possible de concilier performance et innovation. Pensez à suivre l’édition de très près !
Par la suite, lorsque le bateau aura fait ses preuves en condition de régate il embarquera, pour une tout autre mission, les scientifiques explorateurs de la fondation (pour mener à bien de nouvelles recherches, innovations ou sensibilisation). Après tout, les Outremer sont fait pour vivre plusieurs vies, ce serait dommage de ne pas en profiter 😉

 

Avancées à date :

Roland Jourdain, porteur du projet We Explore et Tristan Mathieu de Terre de Lin se sont rendus sur site à La Grande-Motte pour les premiers tests.

Afin d’assurer l’excellente rigidité d’un bateau de cette taille (18 mètres), destiné à supporter de telles charges, l’équipe technique procède actuellement à des tests sur des prototypes d’infusion. Le défi est de taille et le planning très serré puisque la mise à l’eau est prévue pour 2022 !

Suivez l’avancement sur les réseaux sociaux Outremer …

 

On parle du projet dans la presse :

Le Figaro – Pour préserver la planète, un ex-marin du Vendée Globe lance la construction d’un multicoque révolutionnaire en fibre de lin

Voiles et Voiliers – Roland Jourdain et Outremer lancent la construction d’un catamaran de 18 mètres en fibre de lin

Multicoque Mag – Outremer – Un 5X en fibre de lin pour Roland Jourdain

Pour plus de détails sur Outremer, contactez l’espace presse

Continuez à naviguer

30 mai, 2018

Nouveauté 2018 : l’Outremer 51 fait peau neuve

Digne héritier de l’Outremer 49, doublement primé European Yacht Of the Year et Boat Of the Year aux Etats-Unis, l’Outremer 51 est le catamaran de voyage de référence pour les familles autour du monde.

3 décembre, 2018

Outremer 4X et 49, premiers bateaux de série à la Route du Rhum 2018

Route du Rhum : le 4X et le 49’, premiers bateaux de série à l’arrivée ! Cette édition qui s’achève en ce moment ne viendra pas faire mentir la tradition : La Route du Rhum reste l’Everest de la course en solitaire !