Sécurité, fiabilité, performances, confort et plaisir sont les maîtres mots tout au long de la conception d’un Outremer.

Architecture

Dessiner le bateau idéal

Les architectes traduisent le cahier des charges en lignes et en volumes :

  • Carènes étudiées et optimisées, coques longues pour porter la charge nécessaire et réduire la résistance à l’avancement. Les coques fines demandent en effet peu de puissance pour faire route et permettent de tenir des moyennes élevées en navigation. Mais aussi de n’utiliser qu’un seul moteur quand il n’y a pas de vent, réduisant le bruit dans les coques quand une partie de l’équipage se repose et doublant ainsi l’autonomie.
  • Fardage limité pour des manœuvres de port facilitées et une meilleure tenue au mouillage.
  • Poids centrés : un centre de gravité très bas et une distribution des masses autour du centre de gravité, tous ces éléments invisibles participent aux qualités de navigation et réduisent les mouvements de tangage.
  • Étraves fines afin d’absorber les mouvements de tangage et procurer un excellent confort en navigation.
  • Dérives pour bien remonter au vent, aller plus vite au portant et accéder à des mouillages autrement inaccessibles. Le près sur un Outremer est digne des meilleurs monocoques, même dans les conditions les plus dures.

Principes de construction

La méthodologie du chantier Outremer : proposer un mélange de technologies high-tech et de savoir-faire. Les programmes de grande croisière imposent des marges de sécurité très importantes : il faut pouvoir compter sur son bateau en toutes circonstances !

Même si la philosophie du chantier est de gagner du poids, cela ne doit jamais se faire au détriment de la solidité et nos concepteurs s’attachent à renforcer les points essentiels : des étraves protégées par plusieurs crash-box étanches, des fonds de coques résistants aux chocs et au poinçonnement, des puits indestructibles puisque les dérives servent de fusibles, une insubmersibilité de fait.

Si les composites modernes tels les sandwichs sont incontournables par le gain de poids qu’ils permettent, un Outremer comporte toujours, des semelles de coques en stratifié monolithique de forte épaisseur : en cas de choc, aucune structure en sandwich ne peut rivaliser avec le fond de coque d’un Outremer. La structure est entièrement stratifiée sur la coque, et non pas simplement collée : il n’y a pas de contre-moule empêchant d’atteindre une quelconque partie des œuvres vives, car tous les systèmes sont visibles et accessibles.

La rigidité d’un Outremer est incomparable

Les cloisons principales très largement dimensionnées, peuvent encaisser des efforts bien supérieurs à ceux qu’un multicoque de croisière peut rencontrer. Des inserts en fibre de carbone, des mousses à cellules fermées, des résines iso phtaliques et polyester à haute résistance : tout est conçu pour garantir votre sécurité.

Pour les meubles, des panneaux en sandwich sont utilisés pour gagner du poids, avec des placages en bois pour la chaleur et l’esthétique. Les meubles ne participent pas à la rigidité et sont isolés des parties structurelles pour éviter les bruits intempestifs, les craquements, les grincements. Des structures en aluminium supportent les planchers, qui ne grincent pas non plus. Plus de portes bloquées ou de tiroirs qui ne ferment plus. Pour les équipements, nous choisissons des marques et des modèles pour leur qualité, leur fiabilité et leur adéquation avec le programme du bateau.

Un Outremer est conçu pour vivre plus de cinquante ans

Les propriétaires se succéderont au fil du temps, tous avec des projets ambitieux et voulant remplacer ou ajouter certains équipements ! Dans cette perspective, nous nous appliquons quatre règles d’or : chaque partie du bateau, chaque système installé doit être documenté, accessible, vérifiable et remplaçable.

À ce jour, plus de trois millions de milles ont été parcourus par les Outremer sur toutes les mers, la plupart sillonnant sans relâche les mers tropicales, même si beaucoup se sont frottés aux conditions extrêmes, de l’Alaska à la Patagonie. Cette immense expérience accumulée par Outremer a permis d’affiner et de conforter nos principes de construction.