Outremer Week Spring 22 n’a pas fait exception. Notre événement bi-annuel a réuni une fois de plus, près d’une centaine de propriétaires Outremer du monde entier pour une semaine de formation intensive, suivie d’un week-end de navigation. Et pour la première fois nous avons décidé de faire de Nikki Henderson, coach des stages de navigation Ladies Only pour l’Outremer Academy, notre voix pour cette édition. Elle a repris le compte Instagram d’Outremer, a interviewé les propriétaires en fin de journée pour recueillir leur point de vue et a résumé son expérience sur papier (à lire ci-dessous !).

 

Dans les grandes lignes, l’événement semestriel « Outremer Week » se compose de 5 jours de formation. Cette année l’événement s’est suivi de l’Outremer Cup, 3 jours de navigation dans une ambiance familiale.

Le thème de la semaine était clair : l’autonomie. Concrètement c’est quoi ? C’est l’importance d’apprendre, pour que chacun soit en confiance, que chacun ait confiance en son bateau et en son équipage en grande croisière. Les nouveaux propriétaires avaient chacun réservé 1 cours par jour dispensé au choix en anglais ou en français. Une grande partie des sessions était complète : manœuvres en mer ; manœuvres au port; entretien des moteurs diesel; entretien de l’électronique marine; météorologie; un cours médical approfondi sur deux jours – ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses options proposées.

 

Semblable à une semaine d’intégration à l’université, la vie au-delà de la salle de classe était tout aussi importante. L’apéritif de trois heures tous les soirs, ainsi qu’une fête sur la plage et une soirée cocktail étaient des moments de partage importants. Tous les soirs, les conversations s’ouvraient sur « alors quel bateau achètes-tu ? », suivi de « a quel cours as-tu assisté aujourd’hui ? », et presque toujours « quel est ton projet de navigation ? ». Indépendamment des différences d’âges, des différentes nationalités ou encore des parcours personnels de chacun, de solides amitiés se sont nouées entre les nouveaux et actuels propriétaires, ainsi que le personnel en charge de l’événement.

 

Cette communauté de voileux cherchant à se former ou se perfectionner fait la réputation d’Outremer. Il existe une culture de la sécurité, du sens marin et du soutien – créée par les formations elles-mêmes et nourrie par le comportement des propriétaires. C’était rassurant de voir le sérieux avec lequel chaque participant vivait l’expérience à la fois sur l’eau et hors de l’eau.

 

Samedi après-midi, après une journée de régate par vent léger, Xavier Desmarest (co-fondateur de Grand Large Yachting et PDG d’Outremer) et moi discutions pour résumer exactement l’ambiance de l’événement. « En français, nous avons une expression », a-t-il dit, « c’est le lâcher prise ». Les frontières entre les équipes Outremer qu’elles soient dans les bureaux ou sur le chantier, le propriétaire d’un catamaran Outremer, le nouveau propriétaire et les formateurs sont très floues. La communauté Outremer est comme une famille, unie par la passion non seulement du produit, mais aussi de ce que le produit représente : la voile c’est la liberté, le lâcher prise sur la vie à terre, ouvrir son cœur, se faire confiance pour trouver sa voie et travailler aux côtés de la nature.

Retrouvez les images de l’Outremer Week Edition Spring 22

Pour plus de détails sur Outremer, contactez l’espace presse

Continuez à naviguer

12 juillet, 2022

Outremer 5X We Explore – en préparation pour la Route du Rhum 2022

Le skipper Roland Jourdain, à bord de l’Outremer 5X Racing – We Explore, vient de terminer son parcours de qualification de Cascais, au Portugal, à Concarneau, en France. Pour continuer à se familiariser avec son nouveau bateau, le skipper prévoit de poursuivre son entraînement dans les prochaines semaines.

30 juin, 2022

Prototype Outremer 4.zero entre les mains d’un nouvel aventurier

Historiquement connu sous le nom d’Aventura Zero avec à son bord Jimmy Cornell, le prototype électrique 4.zero vient tout juste d’être acquis par un autre aventurier de renom, Malcolm Wood. Qu’ont-ils en commun? La même idéologie : sensibiliser au changement climatique et rendre possible la navigation éco-responsable, à l’énergie électrique.